20 08 2017

Téléphone : 01 45 62 57 07 | Télécopie : 01 42 25 63 89

Membre du Comité des galeries d'art

Jours et horaires d’ouverture

Mardi à vendredi
10h – 12h30 | 14h – 18h30

Lundi et samedi (en période d’exposition)
14h – 18h30

Fermeture de la galerie du vendredi 28 juillet au mardi 29 août 2017

FRANÇOIS BOISROND
Au rapport
Exposition du 15 septembre au 21 octobre 2107
Vernissage le jeudi 14 septembre de 17h à 21h

Exposition

Du 24 juin au 30 juillet 2011

Olivier Debré

Les années cinquante

A propos des diaporamas contenus sur ce site
Ce cadre contient un diaporama des oeuvres de l'artiste.
Il fonctionne à l'aide du lecteur multimédia Flash, installé sous forme de plugin, dans votre navigateur.
Si ce diaporama ne fonctionne pas, c'est probablement que vous diposez d'une version ancienne de Flash ( < Flash 7 ).
Vous pouvez télécharger la dernière version du lecteur Flash en cliquant sur ce lien.
En dehors des diaporamas, l'ensemble du contenu et des oeuvres présentes sur ce site restent accessible sans Flash.
Certaines personnes, qui auraient désactivé manuellement JavaScript, ne pourront visualiser le diaporama quand bien même elles disposeraient d'une version du lecteur Flash à jour.

Extrait

« À qui voulait l’entendre, Olivier Debré répétait souvent que « la peinture est un langage muet donnant aux sensations une réalité plastique. » Il insistait aussi sur le fait qu’un « peintre ne devrait pas parler, son rôle [étant] de transmettre ce que le mot ne peut traduire et par un jeu de formes, de couleurs, de signes agencés éveillant l’émotion sensible, d’ouvrir un chemin vers l’inexprimable et en fin de compte de donner à l’homme une image de lui-même, et à la pensée la sensation même de sa nature. » Tout bien considéré, on mesure à quel point ces paroles, prononcées au début des années soixante, condensent ce qui a été, très tôt, le dessein de l’artiste. Le propos prend même tout son sens pour la période qui voit Debré apparaître sur la scène artistique de l’après-guerre, précisément à partir de 1949. Est-il utile de souligner que cela ne fait pas pour autant de lui un « peintre des années cinquante » ? En ce sens, il ne s’agit pas tant, comme l’a pensé Pierre Cabanne, d’une place qui ne lui est pas rendue lors de l’exposition bilan sur « Les Années 50 » au Centre Pompidou en 1988 que de l’impossibilité et du non-sens de l’y voir figurer. Car la peinture de Debré relève plutôt, pour reprendre le titre d’une autre exposition, d’« une histoire parallèle » dont la source est à chercher en effet dans le creuset des idées qui s’élaborent au sortir de la guerre mais se déploient au tournant des années cinquante-soixante pour devenir en quelque sorte, et pour toute une génération, le cadre de travail des trois décennies suivantes.

Pour comprendre les années cinquante d’Olivier Debré – et ce qui se joue dans cette période si décisive pour son œuvre ultérieure – il faut s’intéresser au peintre qu’il est depuis déjà très longtemps, évoquer, pourquoi pas, l’enfant qui très tôt se passionne pour le dessin et le modelage, ce dont viennent témoigner des photos comme celle où on le voit sur une plage du Lavandou, assis face à la mer, un chevalet supportant la toile qu’il est en train de peindre. À la faveur d’un entretien tardif, en 1980, il dira même très clairement que ses premiers souvenirs étaient liés à ces moments de création face à la nature, instants vécus comme de profonds besoins d’expression pour le garçon qu’il était. Aujourd’hui, on sait combien cette relation au monde a compté dans le cheminement de son œuvre, à quel point aussi le rapport de l’artiste à cette vision impressionniste a pu être contradictoire dans ses propos successifs et commentaires plus tardifs, contribuant ainsi à brouiller les cartes d’une critique en attente de postures attendues. »

Extrait du texte de Philippe Bouchet : La sensation même (préface du catalogue publié à l’occasion de l’exposition présentée à la galerie Louis Carré & Cie du 24 juin au 30 juillet 2011).

Oeuvres de l'exposition ( reproductions grand format )

 Olivier Debré exposition galerie Louis Carré & Cie 2011  Olivier Debré exposition galerie Louis Carré & Cie 2011
Les Années cinquante
Du 24 juin au 30 juillet 2011

 Les années cinquante
Du 24 juin au 30 juillet 2011

 Les années cinquante
Du 24 juin au 30 juillet 2011

Olivier Debré exposition galerie Louis Carré & Cie 2011  Olivier Debré exposition galerie Louis Carré & Cie 2011  Olivier Debré exposition galerie Louis Carré & Cie 2011
Les années cinquante
Du 24 juin au 30 juillet 2011

 Les années cinquante
Du 24 juin au 30 juillet 2011

 Les années cinquante
Du 24 juin au 30 juillet 2011

Publications

Olivier Debré

peintures noires

Ouvrage publié à l’occasion de l’exposition Olivier Debré, peintures noires.
Exposition du 6 juin au 12 juillet 2013.
Préface de Daniel Abadie.
Catalogue bilingue (Français, Anglais). 104 pages. 46 reproductions en couleur.

CommanderPrix: 20 €.

Catalogue Olivier Debré 2011

Olivier Debré

Les années cinquante

Ouvrage publié à l’occasion de l’exposition Olivier Debré, Les années cinquante.
Exposition du 24 juin au 30 juillet 2011.
Préface de Philippe Bouchet.
Catalogue bilingue (Français, Anglais). 96 pages. 38 reproductions couleur.

CommanderPrix: 20 €.

Catalogue Olivier Debré 2009

Olivier Debré

Formes informelles

Ouvrage publié à l’occasion de l’exposition Olivier Debré, Formes informelles.
Exposition du 15 mai au 4 juillet 2009.
Préface de Daniel Abadie.
Catalogue bilingue (Français, Anglais). 88 pages. 14 reproductions couleur.

CommanderPrix: 20 €.

Plus de détails sur cet artiste

Olivier Debré, Portrait

Olivier Debré

Né le 14 avril 1920 à Paris

Olivier Debré est né le 14 avril 1920 à Paris dans le 7e arrondissement. Très jeune, il commence à dessiner, peindre et sculpter. Vers l’âge de 14 ans, il est naturellement influencé par les paysages impressionnistes de son grand-père, le peintre Édouard Debat-Ponsan (1847-1913). En 1938, il est reçu à…

Artistes

Toutes les expositions

Vous pouvez consulter toutes les anciennes expositions figurant sur le site dans le liste ci-dessous.

20 08 2017

Téléphone : 01 45 62 57 07 | Télécopie : 01 42 25 63 89

Membre du Comité des galeries d'art

Jours et horaires d’ouverture

Mardi à vendredi
10h – 12h30 | 14h – 18h30

Lundi et samedi (en période d’exposition)
14h – 18h30

Fermeture de la galerie du vendredi 28 juillet au mardi 29 août 2017

FRANÇOIS BOISROND
Au rapport
Exposition du 15 septembre au 21 octobre 2107
Vernissage le jeudi 14 septembre de 17h à 21h

 

1090 visiteurs | Dernière mise à jour: 03 08 2017

Actualités de la galerie: Rss | Atom Agenda: Rss | Atom

Design Hablablow Webdesignofficina | Xhtml | Css