24 09 2017

Téléphone : 01 45 62 57 07 | Télécopie : 01 42 25 63 89

Membre du Comité des galeries d'art

Jours et horaires d’ouverture

Mardi à vendredi
10h – 12h30 | 14h – 18h30

Lundi et samedi (en période d’exposition)
14h – 18h30

« François Boisrond. Au rapport »
Exposition jusqu’au 21 octobre 2017

Exposition

Du 20 mai au 18 juin 2011

Mark Brusse

Who lost his heart in Venice ?

A propos des diaporamas contenus sur ce site
Ce cadre contient un diaporama des oeuvres de l'artiste.
Il fonctionne à l'aide du lecteur multimédia Flash, installé sous forme de plugin, dans votre navigateur.
Si ce diaporama ne fonctionne pas, c'est probablement que vous diposez d'une version ancienne de Flash ( < Flash 7 ).
Vous pouvez télécharger la dernière version du lecteur Flash en cliquant sur ce lien.
En dehors des diaporamas, l'ensemble du contenu et des oeuvres présentes sur ce site restent accessible sans Flash.
Certaines personnes, qui auraient désactivé manuellement JavaScript, ne pourront visualiser le diaporama quand bien même elles disposeraient d'une version du lecteur Flash à jour.

Extrait

« Dire de Mark Brusse qu’il est un homme de cœur passera peut-être pour une facilité. Pourtant, à parcourir son œuvre depuis une quinzaine d’années, on mesurera très vite combien l’image de cet organe vital y est récurrente. Sa première apparition trouve une source très précise à l’occasion d’une résidence que fait l’artiste à Kakunodate, au nord du Japon […].
Quelques années plus tard l’occasion s’est trouvée – à moins qu’elle ne se soit imposée à lui par la force indicible des choses – qu’il acquiert un de ces simili cœurs fabriqués à destination des étudiants en médecine pour qu’ils en apprennent tous les vaisseaux et toutes les cavités. Simplement posé sur une étagère à l’atelier, il est resté là parmi d’autres bibelots n’ayant d’autre statut que celui de ces objets que l’on trouvait jadis dans les cabinets de curiosités. Quoique ses qualités plastiques pouvaient l’apparenter à une sculpture, Mark Brusse n’avait jamais songé à lui donner une existence artistique particulière jusqu’au jour où quelque chose d’irrésistible l’entraîna à en faire usage d’œuvre. Ainsi naquit la série autour du cœur errant de Venise.
En septembre 2008, invité pour deux mois à séjourner dans la Cité des Doges par la Fondation Emily Harvey, Mark Brusse s’est tout aussitôt persuadé qu’il pourrait faire quelque chose là-bas avec ce cœur. Se laissant guider par son intuition mais sans savoir ce qui allait vraiment advenir, il l’a donc emporté dans ses bagages et il ne l’a plus quitté, le trimbalant en permanence avec lui. Au fur et à mesure de ses déambulations dans la ville, l’idée lui est venue de le placer ici et là, au gré de son regard et des situations trouvées, et de le photographier. Voyait-il un rebord de fenêtre dont les volets étaient fermés et il y plaçait son cœur le temps d’une prise de vue. Découvrait-il un graffiti amoureux et il le posait à ses pieds. Était-il happé du regard dans une église par une statue qui tendait ses mains en avant et il le glissait en leur creux, comme une offrande. »

Extrait du texte de Philippe Piguet, Mark Brusse, le cœur errant de Venise

WHO LOST HIS HEART IN VENICE ? est un projet photographique de Mark Brusse comportant 128 pièces en tirage unique (1/1), numérotées de 1 à 128.
Chaque œuvre est accompagnée du livre « Who lost his heart in Venice ? », numéroté et signé par l’artiste, présentant l’intégralité du projet (texte de Philippe Piguet, Mark Brusse, le cœur errant de Venise). Il a été tiré à 134 exemplaires sur Olin regular blanc naturel 150 g, constituant l’édition unique et comprenant 128 exemplaires signés par l’artiste, numérotés de 1 à 128, 5 exemplaires signés par l’artiste, marqués I/V à V/V, 1 exemplaire d’archive non numéroté et non signé.
Les fichiers numériques utilisés pour les œuvres et leur reproduction ont été détruits.

Oeuvres de l'exposition ( reproductions grand format )

Brusse  Brusse Expo  Brusse Expo
Who lost his heart in Venice ?
Du 20 mai au 18 juin 2011

 Who lost his heart in Venice ?
Du 20 mai au 18 juin 2011

 Who lost his heart in Venice ?
Du 20 mai au 18 juin 2011

Brusse Expo  Brusse Expo  Brusse
Who lost his heart in Venice ?
Du 20 mai au 18 juin 2011

 Who lost his heart in Venice ?
Du 20 mai au 18 juin 2011

 Who lost his heart in Venice ?
Du 20 mai au 18 juin 2011

Plus de détails sur cet artiste

Mark Brusse

Vit et travaille à Paris depuis 1961

Sa démarche est à l’écart et la distance qu’elle s’octroie le sauve parce qu’elle le préserve. Offrande, sacrifice, conversation muette, monologue silencieux… il est ici question de présence et d’intérieur. Philippe Piguet in catalogue Réponse en question, 1992. La sculpture-assemblage : Dès 1961, installé définitivement à Paris, Mark Brusse conçoit la série…

Artistes

Toutes les expositions

Vous pouvez consulter toutes les anciennes expositions figurant sur le site dans le liste ci-dessous.

24 09 2017

Téléphone : 01 45 62 57 07 | Télécopie : 01 42 25 63 89

Membre du Comité des galeries d'art

Jours et horaires d’ouverture

Mardi à vendredi
10h – 12h30 | 14h – 18h30

Lundi et samedi (en période d’exposition)
14h – 18h30

« François Boisrond. Au rapport »
Exposition jusqu’au 21 octobre 2017

 

17888 visiteurs | Dernière mise à jour: 20 09 2017

Actualités de la galerie: Rss | Atom Agenda: Rss | Atom

Design Hablablow Webdesignofficina | Xhtml | Css