25 10 2014

Téléphone : 01 45 62 57 07 | Télécopie : 01 42 25 63 89

Membre du Comité des galeries d'art

Jours et horaires d’ouverture

Le lundi de 14h00 à 18h30
Du mardi au vendredi, de 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h30

Pendant les expositions, la galerie est ouverte le samedi de 14h00 à 18h30

ERRÓ

“Rétro-spectif, Des Mécamorphoses aux Chinois, 1959-1979” Vernissage le jeudi 16 octobre 2014, de 17h à 21h

Exposition

Du 4 février au 5 mars 2011

Henri Cueco

Une Saison dans l'atelier, Dialogue ingresque

A propos des diaporamas contenus sur ce site
Ce cadre contient un diaporama des oeuvres de l'artiste.
Il fonctionne à l'aide du lecteur multimédia Flash, installé sous forme de plugin, dans votre navigateur.
Si ce diaporama ne fonctionne pas, c'est probablement que vous diposez d'une version ancienne de Flash ( < Flash 7 ).
Vous pouvez télécharger la dernière version du lecteur Flash en cliquant sur ce lien.
En dehors des diaporamas, l'ensemble du contenu et des oeuvres présentes sur ce site restent accessible sans Flash.
Certaines personnes, qui auraient désactivé manuellement JavaScript, ne pourront visualiser le diaporama quand bien même elles disposeraient d'une version du lecteur Flash à jour.

Extrait

En 2007, Cueco répond favorablement à l’invitation du musée Ingres de Montauban qui souhaite «compléter le volet de ses expositions consistant à mettre régulièrement Ingres aux prises avec de grands dessinateurs contemporains.» Il se rend à plusieurs reprises au musée et «fait naître de cette «rencontre» une centaine d’œuvres entre fin 2007 et 2009», exposées du 10 juillet au 7 novembre 2010 au musée de Montauban.
La galerie Louis Carré présente du 4 février au 5 mars 2011 une sélection de 30 dessins nés de ce dialogue ingresque.

«Cueco proclame à qui veut l’entendre qu’il est un amoureux de la peinture classique. Depuis les années quatre-vingt-dix – et même avant parfois –, le Corrézien rend de réguliers hommages aux maîtres du passé, Poussin, Philippe de Champaigne mais aussi Rembrandt et Delacroix qu’il ausculte, entre «vénération et blasphème», comme un médecin de famille, selon ses propres mots, dans l’intimité, avec le besoin de refaire le parcours des œuvres, voire de les «démonter comme on le ferait d’une machine».
(Extrait du catalogue de l’exposition au musée Ingres de Montauban. Ingres-Cueco : à la recherche d’une “clairvoyante réflexion” par Florence Viguier-Dutheil)

«Études, dessins pour La Grande Odalisque. Peinture : corps reptilien, trop long, magnifique courbure. La ligne est comme souvent réduite au trait avec la légère épaisseur qui est l’amorce d’un modelé qui n’envahit pas les formes. Juste ce qu’il faut de vie à cette « modulation » du trait pour « modeler » le volume du corps. La peau est faite de cette vapeur soyeuse qui la fait exister. L’amorce du sein sous le bras est un fragment où se condense une émotion sensuelle ; cette amorce invite à un regard sur ce lieu du corps qu’on ne verra jamais. Après un mouvement reptilien, les fesses sans ampleur sont elles-mêmes attirantes sans insistance, les pieds sont des prolongements fragiles et fruités du corps. La main comme souvent chez Ingres autonome amorce un mouvement pianotant. Le raccourci des cuisses est invisible et le corps repart, jambes élégantes et pieds dans le prolongement. Le regard tourné vers le regardeur du tableau, œil inquisiteur, invite au rejet. Toujours ces plissements de linge sous le corps. Invitation à une intimité de froissements et de caresses. On se perd dans l’organicité allusive de ces plis qui montrent ce que l’anatomie ne dévoile pas : pudeur et malice.
Détails : fesses, mains, pied, mollet. Le plumeau aux yeux de singe. Intimité et finesse des amortis ou incision des formes. À l’âge de la peinture académique la captation des formes, les lignes, la justesse du modelé laissent place aux espaces d’une peau si fine qu’on s’y perd : volupté du regard du peintre et du regardeur fasciné par cette peau si mystérieusement si fine à la caresse».
(Henri Cueco, Carnet n° 1, 2008-2009)

Oeuvres de l'exposition ( reproductions grand format )

Cueco œuvre  Cueco œuvre  Cueco œuvre
Les Seins de Vénus
2008-2009
Graphite sur papier
64 x 92 cm
 Pieds, mains, seins
2008-2009
Lavis d'acrylique et acrylique noir sur papier monté sur polycarbonate cannelé
150 x 185 x 1,6 cm
 Érotiques - 2, d'après Ingres
2008-2009
Graphite sur papier Canson
64 x 92 cm
Cueco œuvre  Cueco œuvre  Cueco œuvre
Corps mêlés - 2, d'après Ingres
2008-2009
Graphite sur papier Canson
64 x 92 cm
 Aigles, d'après Ingres
2008-2009
Graphite sur papier Canson
64 x 92 cm
 Aigle, chiens et figures, d'après Ingres
2008-2009
Graphite sur papier Canson
64 x 92 cm
Cueco œuvre  Cueco œuvre   
Un détail de La Grande Odalisque d'Ingres - 1
2008-2009
Graphite sur papier Canson
64 x 92 cm
 Mains nommées, d'après Ingres
2008-2009
Graphite sur papier Canson
64 x 92 cm
  

Plus de détails sur cet artiste

Cueco

Henri Cueco

Né à Uzerche (Corrèze) en 1929

Henri Cueco est né à Uzerche (Corrèze) en 1929. Il vit et travaille en région parisienne et en Corrèze. Le thème permanent, récurrent de son travail est le rapport de l’homme à la nature. Contrairement à de nombreux artistes de sa génération, il est préoccupé par le rôle social de l’artiste…

Artistes

Toutes les expositions

Vous pouvez consulter toutes les anciennes expositions figurant sur le site dans le liste ci-dessous.

25 10 2014

Téléphone : 01 45 62 57 07 | Télécopie : 01 42 25 63 89

Membre du Comité des galeries d'art

Jours et horaires d’ouverture

Le lundi de 14h00 à 18h30
Du mardi au vendredi, de 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h30

Pendant les expositions, la galerie est ouverte le samedi de 14h00 à 18h30

ERRÓ

“Rétro-spectif, Des Mécamorphoses aux Chinois, 1959-1979” Vernissage le jeudi 16 octobre 2014, de 17h à 21h

 

1011464 visiteurs | Dernière mise à jour: 10 10 2014

Actualités de la galerie: Rss | Atom Agenda: Rss | Atom

Design Hablablow Webdesignofficina | Xhtml | Css