26 08 2016

Téléphone : 01 45 62 57 07 | Télécopie : 01 42 25 63 89

Membre du Comité des galeries d'art

Jours et horaires d’ouverture

Mardi à vendredi
10h – 12h30 | 14h – 18h30

Lundi et samedi (en période d’exposition)
14h – 18h30

Fermeture de la galerie du 28 juillet 2016 au soir au 29 août 2016 à 13h30.

Lebel “Transferts” 16 septembre-22 octobre 2016. Vernissage jeudi 15 septembre de 17h à 21h

Artiste

Mark Brusse

Vit et travaille à Paris depuis 1961

A propos des diaporamas contenus sur ce site
Ce cadre contient un diaporama des oeuvres de l'artiste.
Il fonctionne à l'aide du lecteur multimédia Flash, installé sous forme de plugin, dans votre navigateur.
Si ce diaporama ne fonctionne pas, c'est probablement que vous diposez d'une version ancienne de Flash ( < Flash 7 ).
Vous pouvez télécharger la dernière version du lecteur Flash en cliquant sur ce lien.
En dehors des diaporamas, l'ensemble du contenu et des oeuvres présentes sur ce site restent accessible sans Flash.
Certaines personnes, qui auraient désactivé manuellement JavaScript, ne pourront visualiser le diaporama quand bien même elles disposeraient d'une version du lecteur Flash à jour.

Repères biographiques

Sa démarche est à l’écart et la distance qu’elle s’octroie le sauve parce qu’elle le préserve. Offrande, sacrifice, conversation muette, monologue silencieux… il est ici question de présence et d’intérieur. Philippe Piguet in catalogue Réponse en question, 1992.

La sculpture-assemblage :
Dès 1961, installé définitivement à Paris, Mark Brusse conçoit la série des Clôtures, Soft Machines et Strange Fruits, assemblages d’objets en bois de récupération et divers métaux trouvés dans la rue, qui racontent l’histoire d’éléments rencontrés par hasard et rassemblés selon la fantaisie de l’artiste pour vivre ensemble une nouvelle vie. À cette époque, il fréquente les Nouveaux Réalistes réunis autour de Pierre Restany ainsi que ses amis Robert Filliou.et Daniel Spoerri.

1965, séjour de deux années à New York où, influencé par l’esprit minimaliste du moment, son travail prend une nouvelle dimension. L’épuration des formes et des couleurs sont nécessaires à l’évolution de son langage (séries Natural Wood et Floor Pieces, pièces géométriques en bois peints ou non). Il renoue avec le groupe Fluxus connu pour son attachement au caractère événementiel et éphémère de l’œuvre, ce qui conduit Brusse à participer à plusieurs happenings et surtout à collaborer avec le musicien John Cage. Ces expériences artistiques lui donnent le goût de l’«Environnement», c’est-à-dire des installations adaptées à l’espace donné, (Occupation d’Espace, volumes en bois qui remplissent entièrement l’intérieur des salles, bloquant ainsi l’accès, Kunsthalle de Berne en 1968).

Après un séjour à Berlin au début des années 70, Mark Brusse rentre à Paris et s’installe à La Ruche. Il crée des assemblages, petits ou grands, certains sur socle, d’autres suspendus, constitués de matériaux les plus divers : filament, nœud, corde qui servent de fil conducteur, on pourrait presque parler de cordon ombilical.

Cependant, on y retrouve surtout le bois. Les titres choisis sont souvent poétiques, mystérieux, parfois ironiques. C’est à cette époque que le sabot hollandais apparaît dans son travail (Puge Sound, 1976 ; Knot-Thing, 1987 ; I have a nail in my Shoe, 1976).

Artiste pérégrin, Mark Brusse parcourt le monde animé d’une curiosité insatiable. Les sculptures réalisées ces dix dernières années sont empreintes de cette itinérance. Elles composent une synthèse de tout ce que l’artiste a rencontré sur sa route au cours des années précédentes. En bois brut badigeonné de blanc pur, souvent de grand format, elles composent une réflexion sur le monde et la vie vus par l’artiste : le temps qui s’écoule qu’il tente de retenir, le bruissement du vol du papillon qu’il fige à jamais ou encore la plume blanche dont il accapare la légèreté dans la transparence du verre (The White Moment, 2001 ; The Shape of Silence, 2003).

Le collage :
Bien que le collage joue un rôle important dans son œuvre depuis plusieurs années, c’est au cours d’un séjour au Japon en 1983, qu’il connaît son plein épanouissement. Suivant le principe de récupération qu’il a adopté dès son arrivée à Paris, Mark Brusse recherche les éléments de ses collages dans la rue. Il assure d’ailleurs : Je les ai trouvés dans la rue, j’ai trouvé ce qui au fond existait déjà en moi. Son intérêt se porte sur des bouts de papier avec des écrits japonais qu’il associe parfois à des objets, des éléments vestimentaires, en particulier des gants. Les compositions sont sobres ; elles portent la marque de la tradition zen car la civilisation asiatique influence fortement l’œuvre.

Sa démarche est à l’écart et la distance qu’elle s’octroie le sauve parce qu’elle le préserve. Offrande, sacrifice, conversation muette, monologue silencieux... il est ici question de présence et d’intérieur. Philippe Piguet, 1992.

Oeuvres ( reproductions grand format )

 Mark Brusse  Mark Brusse
From Two Hands
2013
Tempera et pastel à l'huile sur papier taïwanais marouflé sur toile
135 x 74,5 cm
 The Drawing
2014
Tempera et pastel à l'huile sur papier taïwanais marouflé sur toile
133 x 71,5 cm
 Three Black Clouds
2015
Tempera et pastel à l'huile sur papier taïwanais marouflé sur toile
133 x 72,5 cm
Mark Brusse  Mark Brusse  Mark Brusse
That Pink Cloud
2014
Tempera et pastel à l'huile sur papier marouflé sur toile
126 x 71,5 cm
 It's not that Pale Moon
2014
Tempera et pastel à l'huile sur papier marouflé sur toile
126 x 71,5 cm
 How High is the Moon
2014
Tempera et pastel à l'huile sur papier marouflé sur toile
126 x 71,5 cm
Mark Brusse  Mark Brusse  Mark Brusse
No Answer
2014
Tempera et pastel à l'huile sur papier taïwanais marouflé sur toile
47 x 65,5 cm
 The Brown Hand
2014
Tempera et pastel à l'huile sur papier taïwanais marouflé sur toile
47 x 65,5 cm
 Présentiment
2014
Tempera et pastel à l'huile sur papier taïwanais marouflé sur toile
47 x 65,5 cm
   
Protecting the Elegua
2011
Détrempe sur papier hanji marouflé sur toile
147 x 201 cm
 Over the lake n° 1
2012
Détrempe sur papier hanji marouflé sur toile
201 x 147 cm
 The Hole
2011
Détrempe sur papier hanji marouflé sur toile
147 x 201 cm
   
Open-eye-night
2010
Collage sur papier
112,5 x 76,5 cm
 Ne pas déranger
2011
Collage sur papier
112,5 x 76,5 cm
 16 mains de essaouira +2
2011
Collage sur papier
112,5 x 76,5 cm
   
When I-hear-the music play...
2011
Collage sur papier
112,5 x 76,5 cm
 Suddenly, a big wave...
2011
Collage sur papier
76,5 x 112,5 cm
 La cadira vuida del-Senyor Antoni
2012
Collage sur papier
112,5 x 76,5 cm
   
The white rabbit came, but too late
2012
Assemblage mural
84 x 89 x 34 cm
 Dégât et petits rats de l'Opéra
2011
Assemblage mural
92 x 48 x 42 cm
 Tu te rends compte...
2012
Assemblage
141 x 64 x 44 cm
Brusse oeuvre  Brusse oeuvre  Brusse oeuvre
Who lost his heart in Venice ? N° 12
Projet photographique, 2011
128 pièces en tirage unique (1/1)
52 x 42 cm
 Who lost his heart in Venice ? N° 27
Projet photographique, 2011
128 pièces en tirage unique (1/1)
42 x 52 cm
 Who lost his heart in Venice ? N° 30
Projet photographique, 2011
128 pièces en tirage unique (1/1)
42 x 32 cm
Brusse oeuvre  Brusse oeuvre  Brusse oeuvre
Who lost his heart in Venice ? N° 33
Projet photographique, 2011
128 pièces en tirage unique (1/1)
42 x 32 cm
 Who lost his heart in Venice ? N° 38
Projet photographique, 2011
128 pièces en tirage unique (1/1)
42 x 32 cm
 Who lost his heart in Venice ? N° 46
Projet photographique, 2011
128 pièces en tirage unique (1/1)
42 x 32 cm
Brusse oeuvre  Brusse oeuvre  Brusse oeuvre
Who lost his heart in Venice ? N° 70
Projet photographique, 2011
128 pièces en tirage unique (1/1)
62 x 42 cm
 Who lost his heart in Venice ? N° 85
Projet photographique, 2011
128 pièces en tirage unique (1/1)
42 x 62 cm
 Who lost his heart in Venice ? N° 106
Projet photographique, 2011
128 pièces en tirage unique (1/1)
53 x 53 cm
Brusse oeuvre  One for the Road  Puget Sound
Who lost his heart in Venice ? N° 111
Projet photographique, 2011
128 pièces en tirage unique (1/1)
53 x 53 cm
 One for the Road
1977
Bois
46 x 45 x 11 cm
 Puget Sound
1976
Bois et corde
50 x 25 x 7 cm
Brusse  Brusse  Brusse
Milagros
2006
Pastel sec sur papier recyclé
64,5 x 120 cm
 Milagros
2006
Pastel sec sur papier recyclé
64,5 x 120 cm
 Milagros
2006
Pastel sec sur papier recyclé
120 x 64,5 cm
Brusse  Brusse  Milagros
Milagros
2006
Pastel sec sur papier recyclé
64,5 x 120 cm
 Milagros
2006
Pastel sec sur papier recyclé
64,5 x 120 cm
 Milagros
2006
Pastel sec sur papier recyclé
120 x 64,5 cm
Milagros  Milagros  
Milagros
2006
Pastel sec sur papier recyclé
120 x 64,5 cm
 Milagros
2006
Pastel sec sur papier recyclé
120 x 64,5 cm
 Milagros
2006
Pastel sec sur papier recyclé
120 x 64,5 cm
Brusse œuvre  Brusse œuvre  Brusse Oeuvre
Le Pisseur de Viale Trento di Giardini
2008
Bois, argile
102 x 50 x 28 cm
 The Forgotten Heart
2009
Bois, résine
74 x 50 x 44 cm
 Milagros
2006
Pastel sec sur papier recyclé
120 x 64,5 cm

Exposition à la galerie

Mark Brusse

Du 5 février au 12 mars 2016

Mark Brusse

La Pose d'un lapin

Très souvent on m’a demandé : « Pourquoi des crapauds, des singes, des poissons, des serpents ou des tortues ? Et pourquoi ce lapin ? » La réponse la plus évidente est bien entendu que chaque œuvre, même abstraite, représente son auteur. Mais au delà, les animaux que j’ai choisis ont…

Du 29 mars au 27 avril 2013

Mark Brusse

Sometimes I wonder

« Sometimes I wonder, une exposition qui montre trois différentes façons de m’exprimer dans mon travail, la peinture sur papier hanji, l’assemblage et le collage. » Pour Mark Brusse, chaque discipline témoigne de son attachement fort aux différents matériaux qu’il emploie. Pour ses peintures il utilise le papier hanji qui, une fois…

Brusse œuvre

Du 20 mai au 18 juin 2011

Mark Brusse

Who lost his heart in Venice ?

« Dire de Mark Brusse qu’il est un homme de cœur passera peut-être pour une facilité. Pourtant, à parcourir son œuvre depuis une quinzaine d’années, on mesurera très vite combien l’image de cet organe vital y est récurrente. Sa première apparition trouve une source très précise à l’occasion d’une résidence…

Artistes

Tous les artistes activés sur le site

Accédez aux autres artistes qui disposent de contenu sur ce site en utilisant le menu déroulant ci-dessous.

26 08 2016

Téléphone : 01 45 62 57 07 | Télécopie : 01 42 25 63 89

Membre du Comité des galeries d'art

Jours et horaires d’ouverture

Mardi à vendredi
10h – 12h30 | 14h – 18h30

Lundi et samedi (en période d’exposition)
14h – 18h30

Fermeture de la galerie du 28 juillet 2016 au soir au 29 août 2016 à 13h30.

Lebel “Transferts” 16 septembre-22 octobre 2016. Vernissage jeudi 15 septembre de 17h à 21h

 

1300734 visiteurs | Dernière mise à jour: 19 07 2016

Actualités de la galerie: Rss | Atom Agenda: Rss | Atom

Design Hablablow Webdesignofficina | Xhtml | Css